BNP Paribas: Comment expliquer les pannes informatique?

Informations sur les pannes informatiques destinés aux particuliers et aux entreprises.

Billet

Le groupe bancaire BNP Paribas a vu vendredi un nouveau "plantage"de son site, cet incident s'est produit après plusieurs autres depuis le début du mois de janvier rapporté aux démangeaisons des clients exprimant leur mécontentement en ligne. L'accès au site du premier groupe bancaire français était impossible dans la matinée, a indiqué l'AFP. «Nous rencontrons un incident général sur nos sites Web et applications mobiles. Nos équipes techniques travaillent pour le résoudre », a publié le groupe bancaire sur son site client.bnp-parisbas-2019.jpg, juin 2020

Depuis le 1er janvier 2018, il s'agit du septième incident informatique signalé par les utilisateurs sur le site downdetector.fr, où se rassemblent les commentaires de clients mécontents, comme sur Twitter. Jeudi déjà, la disponibilité des services en ligne et d'agence a été affectée par une panne d'électricité. Ses origines étaient internes, a déclaré un porte-parole de BNP Paribas.

Un système informatique à reconsidérer Vendredi, la BNP a assuré Paribas dans un communiqué de presse adressé à l'AFP qu'un "incident informatique interne au niveau des télécommunications s'était (et) produit et (avait) été immédiatement identifié et corrigé". "Les services en agence ainsi que les services de paiement (internationaux) sont complètement restaurés", garantit le groupe qui précise que les sites et applications seront "progressivement remis en service" et "qu'un retour à la normale se fera tout au long de la journée" .

En interne, les réactions à ces bogues informatiques répétitifs sont mitigées. "Le système informatique est à bout de souffle", a expliqué François Besnard de la CGT, interrogé par l'AFP. "Tout est bloqué, salut la productivité", a ajouté le syndicaliste. "Il y a eu quelques bugs punitifs, mais ce n'était pas tout le temps et pas pour toutes les candidatures. La banque a continué de fonctionner, même si cela a dû gêner les clients", a nuancé pour sa part Joël Debeausse du syndicat SNB avec l'AFP. Il n'y a en aucun cas "aucune préoccupation interne", a-t-il expliqué, rappelant les investissements importants du groupe dans son système informatique.

Les dépenses que le groupe attendait en 2020 pour la transformation - notamment numérique - devraient atteindre jusqu'à 2,7 milliards d'euros, selon les chiffres annoncés début février par BNP Paribas lors de la présentation de ses résultats annuels. En 2018, le groupe bancaire français a réalisé un bénéfice net de 7,53 milliards d'euros et un chiffre d'affaires d'environ 42,5 milliards d'euros.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://enoncer.fr/index.php?trackback/21