Carte de crédit Visa: la panne était associée à une "erreur informatique"

Informations sur les pannes informatiques destinés aux particuliers et aux entreprises.

Billet

La société de paiement Visa a annoncé vendredi soir un retour à un fonctionnement "presque normal" suite à une défaillance affectant plusieurs pays européens, mais pas la France. Elle s'est également excusée.Carte de credit Visa.jpg, juin 2019

Tout est revenu à la normale pour les titulaires de carte Visa. La société a publié un message sur son compte Twitter indiquant qu'elle pouvait réutiliser ses cartes pour les paiements aux guichets automatiques ou les retraits. La société de services a déclaré: "Le problème est le résultat d'une violation de l'ordinateur. Nous n'avons aucune raison de croire qu'il était associé à un accès non autorisé ou à quelque chose de malveillant." Consciente des difficultés causées par l'effondrement de plusieurs pays européens, l'entreprise s'est excusée auprès de ses clients et partenaires. "Notre objectif est de faire fonctionner toutes les cartes Visa de manière fiable 24 heures sur 24, 365 jours par an. Nous étions loin d'atteindre cet objectif aujourd'hui", a-t-elle déclaré.

Des signes de l'importance de l'effondrement ont parlé personnellement du directeur général du groupe américain. "Notre objectif est de faire fonctionner tous les paiements Visa de manière fiable 24 heures sur 24, 365 jours par an. Nous n'avons pas atteint cet objectif", a déclaré Al Kelly dans un communiqué.

La filiale Visa Europe avait annoncé peu avant 13 heures. A 16 heures GMT, il faisait face à une "interruption de service" qui empêchait "certaines transactions" en Europe. Interrogée par l'AFP, la société n'a pas pu préciser le nombre d'utilisateurs concernés.

Les banques avaient rapidement envoyé des messages à leurs clients les avertissant que les retraits d'espèces aux distributeurs automatiques ne seraient pas affectés, ainsi que les paiements avec une carte MasterCard, le plus grand concurrent du groupe Visa. Les concessionnaires inquiets de leur chiffre d'affaires Cependant, de nombreux acheteurs ont été surpris de ne pas pouvoir utiliser leurs moyens de paiement, et des files d'attente se sont formées aux caisses du magasin Primark, situé sur l'Alexanderplatz à Berlin, et ont notamment trouvé un journaliste de l'AFP. Les employés étaient sans solution face aux difficultés rencontrées. Le problème était le même à Londres, où un autre journaliste a observé que les paiements par carte Visa ou avec l'application mobile Google Pay avaient été rejetés par la chaîne de supermarchés Mark & ​​Spencer. "Nous ne pouvons pas accepter les paiements par carte Visa pour le moment", a déclaré un porte-parole de Mark & ​​Spencer, cité dans le quotidien The Guardian. "Aucun revendeur ne peut accepter la carte visa".

Certains concessionnaires s'inquiétaient alors de l'impact de la coupure de courant sur leur activité. "J'ai un petit magasin, toute perte de revenus est un problème", a déclaré à Sky News Sandra Foy, libraire de Manchester (nord de l'Angleterre).

Selon Paymentsense, une entreprise qui fournit des solutions de paiement à 60 000 entreprises au Royaume-Uni et en Irlande, l'échec pourrait être "dû à un arriéré de transactions".

L'Organisation britannique des consommateurs Lequel? a exhorté les acheteurs à conserver les factures pour toute dépense supplémentaire occasionnée par la scission. "Visa et les banques doivent veiller à ce que personne ne soit laissé à cause de cette panne de courant", a déclaré Alex Neil, directeur du département des services de Who ?. La France et la Russie ont été épargnées Les autres pays ne sont pas dérangés. "Le problème technique des paiements par carte Visa n'a pas affecté la France", a indiqué à l'AFP un responsable du système bancaire français.



"Cela est dû au système de paiement bancaire sécurisé introduit en 1984", a-t-il déclaré. Depuis cette date, tous les paiements effectués en France par carte bancaire ont été contrôlés par un courtier, le groupe de cartes bancaires, représenté par le logo CB sur les cartes de débit. Les paiements à l'étranger sur Internet auraient pu être interrompus.

La Russie, qui depuis 2015 a développé son propre système de compensation pour empêcher toute sanction occidentale d'affecter les paiements électroniques, a également été épargnée.



"Toutes les transactions se déroulent généralement", a déclaré un porte-parole du NCPS, le système national de paiement par carte, cité par TASS.LIEN

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://enoncer.fr/index.php?trackback/91